Retour

La RE2020 repoussée au 1 er janvier 2022 

Publié le 28-01-2022

Actualités

#RE2020 #isolation #bâtiments

La RE2020 repoussée au 1 er janvier 2022 

La Réglementation Environnementale 2020, ou RE2020, fait l’objet de discussions et de débats
depuis plusieurs années déjà, puisqu’on a commencé à en parler en 2018. Alors même qu’elle devait
entrer en vigueur en juillet 2021, elle a de nouveau été décalée au 1 er janvier 2022. Emanuelle
Wargon, ministre chargée du Logement, explique que cet assouplissement des délais a été opéré
pour se donner davantage de temps afin de préciser les aspects techniques du projet – et d’en
rédiger les textes.

Des premiers ajustements, et un observatoire pour mesurer les effets de la RE2020

Suite à une demande de l’Union sociale pour l’Habitat, de la Fédération Française du Bâtiment et de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, plusieurs assouplissements de délais ont été validés par le Gouvernement, notamment dans la sphère de la décarbonation des chauffages.
En parallèle, on annonce qu’un observatoire de la Réglementation Environnementale 2020 va être lancé en même temps que cette RE2020. Régulièrement, des données chiffrées seront publiées et passées au crible. Si nécessaire, l’État n’exclut pas d’utiliser la clause de revoyure instaurée, afin de modifier petit à petit cette RE2020 en fonction des premiers résultats perçus.

Quels vont être les impacts de la RE2020 ?

Visant à réglementer le secteur de la construction, la RE2020 ambitionne de réduire autant que possible l’impact environnemental des bâtiments neufs. C’est la raison pour laquelle, dès les premières étapes de la construction, il faudra désormais prendre en compte toutes les émissions de gaz à effet de serre de l’édifice, ainsi que le cycle de vie des différents matériaux usités.
Quel que soit le mode de chauffage choisi, on cherche aussi à améliorer autant que possible l’isolation, afin d’avoir des constructions encore plus performantes sur le plan énergétique. Il faut par ailleurs commencer à anticiper les évolutions climatiques, et imaginer des logements et bâtiments professionnels qui incluent le confort d’été dans leurs préoccupations.

Comment décarboner le bâtiment ?

L’un des principaux enjeux de la RE2020 est de réduire l’empreinte carbone de tous nos bâtiments. Pour cela, dès 2025, il faudra favoriser le recours aux énergies peu carbonées, ou à des solutions qui allient énergies classiques et énergies renouvelables.
Cette décarbonation ne se fera pas du jour au lendemain : le Gouvernement va instaurer un calendrier qui permettra d’avancer progressivement, avec plusieurs échéances fixées tous les 3 ans jusqu’en 2030.

Les principales différences avec la RT2012

Plusieurs éléments permettent de prouver que la RE2020 dépasse nettement les ambitions de la RT2012. En premier lieu, on prend en compte le coefficient Cep de nouveaux postes de consommation comme le parking ou encore l’éclairage des parties communes. De plus, on modifie les coefficients d’énergie primaire de l’électricité et de conversion CO2 de l’électricité, et on a décidé de valoriser le photovoltaïque uniquement quand la production est associée à la consommation.
Autre nouveauté : la RE2020 pourra être appliquée sur des bâtiments existants, à condition naturellement de réaliser tous les travaux requis pour répondre à ses exigences.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site.

Paramètres
J'accepte