Retour

Un nouveau DPE instauré en 2021 : quels changements s’appliquent ?

Publié le 31-03-2022

Actualités

#DPE #isolation #travaux #rénovation #diagnostic #calcul #performance energétique

Un nouveau DPE instauré en 2021 : quels changements s’appliquent ?

Au 1er juillet 2021, un nouveau DPE a été mis en place par le Gouvernement. Ses objectifs sont multiples : offrir davantage d’informations, se baser sur des méthodes de mesure plus fiables, ou encore accompagner plus efficacement les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique. Afin de mieux comprendre les enjeux de ce diagnostic désormais opposable, voici les principales informations à retenir sur ce qui a changé cette année.

Des méthodes de calcul plus fiables

Avant 2021, les diagnostiqueurs immobiliers avaient le droit, pour le DPE, d’exploiter les factures des logements construits avant 1948 et de ceux dotés d’un chauffage collectif pour estimer les dépenses énergétiques. Mais puisque les estimations peuvent changer drastiquement d’une famille à l’autre (en fonction de ses habitudes), le Gouvernement a décidé d’abandonner cette technique. Désormais, les estimations du Diagnostic de Performance Énergétique se basent exclusivement sur la méthode ECL DPE 2021. Elle tient compte de plusieurs postes de dépenses supplémentaires : les éclairages, par exemple, tout en prenant aussi en considération l’utilisation (ou non) d’énergies renouvelables.

Des recommandations de travaux

Tous les DPE édités après le 1er juillet 2021 doivent comporter une liste de travaux à réaliser en priorité pour optimiser les performances énergétiques et finalement obtenir une meilleure note. Différents bouquets de travaux peuvent être présentés, avec une distinction opérée entre ceux qui sont essentiels et ceux qui occupent plutôt une place secondaire. Une estimation chiffrée devra être associée à toutes les suggestions de travaux.

Une durée de validité raccourcie

En théorie, un DPE est valable sur une durée de 10 ans. Cependant, les autorités souhaitent actuellement accélérer le déploiement de la nouvelle version, et encourager un maximum de propriétaires à demander un nouveau diagnostic. C’est la raison pour laquelle les DPE réalisés avant le 1er juillet 2021 deviendront caducs plus tôt que prévu : ceux qui ont été finalisés entre 2013 et 2017 sont valables jusqu’au 31 décembre 2022, ceux qui ont été terminés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 peuvent être employés jusqu’au 31 décembre 2024.

De nouvelles informations dans les annonces immobilières

Le DPE a été instauré dans le but de faciliter la prise de décision pour les personnes qui souhaitent emménager, en location comme dans le cadre d’un projet d’achat. C’est la raison pour laquelle, depuis plusieurs années déjà, les notes obtenues au DPE doivent obligatoirement être mentionnées dans les annonces de vente ainsi que celles de location. Dès le 1er janvier 2022, il faudra ajouter le montant des dépenses théoriques annuelles pour tous les usages énergétiques, tout en mentionnant l’année de référence des prix de l’énergie sollicitée pour valider ce calcul.

Vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre logement ? Sachez que vous pouvez engager des travaux d’isolation des combles qui vous permettront d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie. Il existe plusieurs aides qui vous permettent de financer ce genre de projet, et certaines sont cumulables entre elles : CEE, Éco-chèque, Prime Rénov’, TVA à 5,5 %.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site.

Paramètres
J'accepte